COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU 9 AVRIL 2017

9 avril 2017, Commentaires 0

Une programmation riche interpelle 68 000 visiteurs

Québec, le 9 avril 2017 – Le Salon international du livre de Québec a fermé ses portes après une semaine achalandée et riche en rencontres animées. Tout comme en 2016, il a à nouveau connu une augmentation de son achalandage lors de son édition 2017. Ce sont plus de 68 000 visiteurs (67 000 en 2016) dont environ 25 550 jeunes (dont 16 500 venus de plus d’une centaine d’établissements scolaires) ont parcouru les allées du Salon entre le 5 et le 9 avril. Dans la seule journée de samedi, près de 21 000 personnes ont franchi le tourniquet, un nouveau sommet! Les auteurs, leurs éditeurs et les visiteurs ont été touchés par la qualité des animations et par l’écoute attentive de la foule qui a assisté fort nombreuse aux différentes activités. Pour Philippe Sauvageau, président-directeur général, le bilan de cette édition est positif.  : « Les grandes rencontres ont très bien fonctionné, citant notamment L’amour dans tous ses états littéraires, Est-ce qu’on s’habitue à ce que nos livres soient des best sellers ou encore Le pouvoir de la littérature en ces temps sombres. Un public de qualité formé de personnes intéressées et curieuses était au rendez-vous ».

Ravi, le président d’honneur Grégoire Delacourt est reparti heureux d’avoir touché le cœur des visiteurs avec sa déclaration du 5 avril et a promis de revenir: Je déclare que les mots sont l’âme du monde. Qu’ils sont beaux et gratuits. Qu’ils appartiennent à chacun. À ceux qui les écrivent comme à ceux qui les lisent. À ceux qui les traduisent et les transmettent. Je déclare que les mots sont le plus grand patrimoine de l’humanité. Je déclare que les livres sont un rempart contre la bêtise et la barbarie. Qu’ils possèdent le don d’agrandir la vie de chacun, le pouvoir de nous apprendre à l’aimer plus, à l’aimer mieux. Je déclare que les livres peuvent sauver des vies, peuvent réchauffer et nourrir. Qu’ils sont vivants. Je déclare qu’il n’y a pas de mauvais livre. Dans chacun d’eux, il y a toujours au moins un mot, au moins une phrase, qui est un cadeau. Que dans chacun d’eux, il y a toujours une rue qui mène à la mer, une maison où se retrouvent ceux qui se sont cherchés. Que dans chacun d’eux, il y a toujours une réplique, un sourire, un regard qui gomment la solitude. Le froid. Ou le chagrin. Je déclare qu’il n’existe pas de livre sans lecteur, et qu’un lecteur est la mère de tous les livres. Que les auteurs sont des peintres, des musiciens, des Cyrano de Bergerac. Qu’ils sont des passeurs, qu’ils sont des douleurs et des joies. Je déclare que cette édition 2017 du Salon International de Québec est en mémoire de ceux que la folie des uns a arraché aux autres. Que ce Salon est la preuve que nous sommes vivants, que nous sommes debout, que nous avons choisi les mots, comme des armes, pour embellir la vie. Et nous gagnerons.

Quelque 1220 auteurs étaient attendus au Salon et les quatre scènes ont présenté environ 140 animations devant une foule compacte. Côté jeunesse, Ari Cui Cui à Paris, Je chante les sons avec Monsieur Chausson de Nathalie Choquette, et Mélou-Mission Sourire ont su capter l’attention et faire bouger les tout-petits. Les familles sont venues nombreuses, bon nombre d’animations leur étaient consacrées. L’ambiance était à la fête et conviviale.

Parmi les points forts de cette édition de 2017 : la qualité de la programmation avec la présence d’auteurs comme Amélie Nothomb, Larry Tremblay, Marie Laberge, Chrystine Brouillet. Samedi et dimanche, des séances de signatures ont créées de longues files d’attente pour une dédicace d’Amélie Nothomb, Alex A et Catherine Girard-Audet mais aussi des auteurs très attendus comme Kim Thuy, Patrick Senécal et India Desjardins. Les sœurs Dufour-Lapointe ont également attiré une foule d’admirateurs. Enfin, l’Espace de la diversité accueillait une délégation de la République de Tunisie.

Le prochain Salon international du livre de Québec se tiendra du 11 au 15 avril 2018 au Centre des congrès de Québec.
Source : Johanne Mongeau – Directrice des communications

Comments are closed.