PRIX CHAMPLAIN 2014

Catégorie Prix littéraires
31 août 2014, Commentaires 0
COMMUNIQUÉ  – Pour diffusion immédiate

PRIX CHAMPLAIN 2014

Québec, le 9 avril 2014- C’est au Salon international du livre de Québec qu’ont été dévoilés les choix des jurys des deux Prix Champlain 2013. Depuis 2011, le Salon accorde le prix simultanément aux deux catégories, soit pour un ouvrage d’érudition et un ouvrage de fiction. Rappelons que depuis 1956, le prix était remis en alternance à l’une puis à l’autre catégorie.

Catégorie « Ouvrage savant-érudition »

Dans la catégorie « Ouvrage savant-érudition », le prix Champlain a été remis à Jacqueline Blay (Winnipeg) pour son ouvrage Histoire du Manitoba français. Tome 2. Le temps des outrages (1870-1916) publié aux Éditions des Plaines.

Les membres du jury ont salué unanimement la qualité et la pertinence de cet ouvrage qui fait devoir de mémoire en exposant pour la première fois la trahison constitutionnelle dont furent victimes deux des peuples fondateurs du Manitoba, les Canadiens français et les Métis, après la conversion de leur territoire en province canadienne.
Avec une grande rigueur, Jacqueline Blay lève le voile sur les atteintes concertées aux droits linguistiques, éducatifs et religieux des Métis et des Canadiens français et les manœuvres politiques qui ont mené à la pendaison de Louis Riel. Cette étude fouillée, fruit d’un remarquable travail de recherche, se lit comme un récit de résistance à l’assimilation.
Rappelons que Jacqueline Blay avait déjà remporté le Prix Champlain en 2011 pour son premier tome de Histoire du Manitoba français.

Les membres du jury du Prix Champlain (érudition) étaient cette année : André Lamontagne professeur au département des études françaises, hispaniques et italiennes à l’Université de Colombie-Britannique (UBC) et président du jury, Catherine Parayre, professeure associée et directrice du département d’études françaises et de langues modernes à l’Université Brock (Ontario), et Yves Laberge, directeur associé au département de sociologie de l’Université Laval. Six ouvrages ont été déposés en candidature.

Catégorie « Ouvrage de fiction »

Le prix a été remis à Simone Chaput, pour Un vent prodigue, chez Leméac. Roman familial et polyphonique, Un vent prodigue propose une réflexion sur le fossé des générations. L’auteure franco-manitobaine montre une famille dont les valeurs parentales ne se sont pas rendues aux enfants. Le jury a apprécié le portrait des personnages et les questions qu’ils soulèvent. Résolument ancré dans la modernité, l’œuvre de Simone Chaput témoigne d’une réflexion sur l’humain du XXIe siècle pour qui le temps s’accélère ou ralentit considérablement. Une belle réussite d’une écrivaine importante de l’Ouest canadien. Deux ouvrages ont également été retenus comme finalistes soit Racines de neige (Éditions David) d’Andrée Christensen et La fluidité des heures (Éditions David) de Michel Therrien.

Le jury Prix Champlain (fiction) quant à lui était composé de Benoit Doyon-Gosselin, professeur agrégé au département des littératures de l’Université Laval et président du jury, Élise Lepage, professeure adjointe au département d’études françaises de l’Université de Waterloo (Ontario) et James de Finney, professeur de littérature à la retraite, de l’Université de Moncton. Au total, 28 ouvrages leur ont été acheminés.

Chaque gagnante recevra une bourse de 1 500 $.
Le Prix Champlain a été créé en 1956 pour encourager la production littéraire chez les francophones vivant à l’extérieur du Québec, en Amérique du Nord. Ce prix a aussi pour objet de susciter chez les Québécois un intérêt pour les francophones d’Amérique vivant en milieu minoritaire. Le premier critère d’évaluation des œuvres soumises est d’abord de promouvoir le développement et l’épanouissement des communautés de langue et de culture françaises en Amérique. La sélection du récipiendaire est basée sur la qualité et l’originalité de l’œuvre tant sur le plan de la forme que du fond.

Comments are closed.